La tendance rosé arrive au Portugal

0
657

Quoi de plus agréable qu’un bon rosé fruité en toute circonstance lorsqu’il fait chaud. Compagnon idéal des recettes d’été, il accompagne nos salades, nos grillades, ainsi que les poissons et même les crustacés. Idéal à l’apéro, j’avoue que je l’apprécie dans toutes les situations même au dessert avec une tarte aux fraises ou aux framboises.

Le rosé nous le savons c’est en Provence qu’il est né, mais désormais vu son succès fulgurant, toutes les appellations en France en produisent, donc il est tout naturel que nos voisins européens surfent sur la vague tendance et se mettent à le consommer de plus en plus, voir même de la façon piscine (avec des glaçons dedans).

Comme tous les grands pays producteurs de vin, le Portugal a fait le pari du vin rosé pour répondre à une demande croissante des consommateurs et en particulier des femmes. Depuis deux ans les rayons vins s’enrichissent peu à peu de nouvelles références. Aujourd’hui il existe une grande variété de vins rosés au Portugal. Dans chaque région, du nord au sud du pays chaque producteur, en fonction de son terroir, de ses cépages, vinifie des vins rosés. Il en résulte des vins rosés atypiques qui reflètent leurs terroirs, mais élaborer un bon rosé n’est pas facile, la preuve en est que je n’ai pas trouvé l’équivalent ici d’un bon Côtes-de-Provence, car c’est surtout la complexité aromatique au nez qui leur manque. J’ai remarqué que ceux que je préfère sont souvent élaborés par une œnologue, ce qui ne m’étonne pas. Voici une sélection de ceux que je recommande actuellement.

Mon préféré est de loin depuis 3 ans celui de la Herdade de Comporta, appellation Péninsule de Sétubal, il est vendu chez des cavistes à Lisbonne, mais surtout directement à la propriété. On le retrouve à la carte des bons restaurants. Cette année le 2020 n’a pas été mis en bouteilles, vu la conjoncture avec les restrictions COVID, c’est le 2019 que l’on trouve de disponible. Il a perdu un peu de son fruité au nez pour évoluer vers plus de matière suave et d’élégance ce qui est très intéressant pour un vin affichant 12°, cela lui confère plus de structure en bouche, avec une persistance de fruits rouges agréable. Vendu sur place 40 e le carton de 6 bouteilles (-20%).  Une virée à Comporta reste toujours un instant magique surtout que la Herdade s’est équipée d’un espace de réception magnifique avec un coin wine bar, une boutique et une salle splendide à l’étage pour les dégustations et les évènements. Ce petit village où se cache toute la jet-set mondiale conserve son charme et les boutiques tendance hippies chic rappellent celles de StTropez et Ibiza.

J’ai découvert l’hiver dernier un rosé vendu toute l’année, chez Auchan et Intermarché, la cuvée « Periquita » 2019 de chez José Maria da Fonseca, un vignoble réputé de l’appellation Péninsule de Sétubal. (12°) Le 2019 est fruité, avec des notes subtiles de petits fruits rouges au nez et en bouche avec une agréable persistance de groseille, framboise, fraise. Mais le mois dernier, les stocks de 2019 étant épuisés la cuvée 2020 a pris place sur les rayons, et là grosse déception. D’abord la couleur, un rose plus soutenu (voir la photo) enfin, je n’ai pas retrouvé la subtilité du fruité du 2019. Donc vérifiez sur l’étiquette,  si vous trouvez du 2019 faites un stock. Son prix varie entre 3,50e et 4,80e selon l’enseigne.

Ensuite, j’avoue avoir été surprise en goûtant la cuvée CABRIZ Colheita Seleccionada 2020, appellation DAO.

Cabriz est une marque, développée par un propriétaire qui possède plusieurs vignobles dans différentes régions et appellations, les vins sont très bien vinifiés. Cette cuvée offre une corbeille de fruits, groseilles, fraises, framboises et cerises croquantes. Avec 12,5° la rondeur domine et même, si un soupçon de puissance lui apporte du volume avec les qualités recherchées d’un vin de repas, sa persistance fruitée est très agréable. Vendu en grande surface environ 5,60e .

De la même marque, une nouvelle cuvée a vu le jour, le « C » de CABRIZ 2019, avec une étiquette très féminine, comme cette cuvée est destinée à séduire les consommatrices, je l’ai apporté lors d’un apéro entre filles. Un grand succès auprès des jeunes femmes ! Il est gourmand avec des notes de fruits rouges mûrs mais surtout une note de praline en bouche qui confirme une certaine rondeur surtout qu’avec ses 12° il n’est pas enivrant, il persiste sur un soupçon de douceur bien dosé ! le vin idéal, pour s’initier au rosé. Son prix varie entre 3,50 et 5,80e suivant la grande surface.

Mon autre choix, un rosé « Jardim secreto » vignoble Albenaz. Un Vinho Verde 2020. C’est un rosé de repas, vendu chez les cavistes, sur le web et chez Continente, un rosé qui surprend par sa puissance mais très complexe avec des notes d’agrumes, une longueur en bouche de fruits rouges frais. Belle fraîcheur. Son prix varie encore selon les points de vente de 7e à 12,50e

A découvrir, un rosé « Artefacto » rosé 2019 de Luis Duarte Vinhos un vin régional de l’Alentejo. Des arômes subtils en bouche de prunes mirabelles et une pointe de pamplemousse rose. Bien structuré, présence de minéralité, cette cuvée titrant 11,5° est parfaite à l’apéritif. Vendu en grande surface entre 5,80 et 6,70e selon l’enseigne.

Tous ces vins sont à servir frais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here