Le Préfet de l’Hérault à l’affût des vins étrangers en rayons

0
527

Lors de sa conférence de presse le Préfet François-Xavier Lauch tente de calmer la colère des vignerons du Languedoc suite aux incidents qui ont marqué sa région en annonçant de nouvelles mesures prises pour protéger la viticulture française. Celles-ci visent à protéger notre identité, nos appellations face à la concurrence déloyale des vins étrangers, mais qu’en est-il vraiment de l’amélioration du niveau de vie de nos vignerons?

Après un enchainement de manifestations dans tout le Languedoc où les vignerons ont brûlé des palettes sur les sites de Castel Frères à Capiscol et le site des Grands Chais de France à la Baume, d’autres actions initiées par les viticulteurs chez Intermarché, Lidl, Auchan ainsi que dans les linéaires du supermarché E.Leclerc de Béziers, pour dénoncer la confusion créée auprès des consommateurs, on a l’impression que depuis sa conférence de presse, qu’il s’est positionné, qu’un dialogue s’ouvre.

L’application du renforcement du contrôle des vins importés d’Espagne annoncé par le ministre de l’agriculture Marc Fesnau il y a deux semaines redonne de l’espoir tout comme l’annonce d’une aide de l’Etat au secteur de la viticulture.

Le préfet indique que : «  la direction départementale de la protection des populations (DDPP) a réalisé dans l’Hérault 45 contrôles en GD, petits commerces et restaurants. Ce que nous réalisons d’habitude en 4 mois ». Des procès-verbaux pour pratiques commerciales trompeuses sur l’origine furent émis,  4 ont concerné le rayon vin. Le préfet de l’Hérault a augmenté fortement les contrôles des vins importés demandés par le gouvernement suite aux annonces d’aides aux vignerons . Avis au tricheurs! certains négociants du Languedoc sont soupçonnés et tous vont être contrôlés dans les prochains jours, tout y passera, des analyses, de la traçabilité à la comptabilité. L’utilisation de vins étrangers mis en bouteilles en France aux belles étiquettes avec des noms de cuvées bien françaises seront surveillés de près. « C’est une façon de poursuivre le travail du ministère qui nous a demandé de renforcer les contrôles »

Contrôles renforcés de la « francisation » de vins étrangers dans l’Hérault, une priorité pour l’Etat.

Le Préfet applique les mesures imposées par le Ministre :                » Au sujet de l’usurpation de nos appellations françaises par des pratiques frauduleuses du négoce, si des transactions sont possibles avec le procureur de la République en fonction des préjudices subis par les viticulteurs, les représentants des grandes surfaces épinglées encourent jusqu’à 2 ans d’emprisonnement et 300 000€ d’amende.  Des contrôles s’annoncent pour toute l’année 2024, « pour vérifier qu’il n’y a aucun assemblage réalisé de manière illégale, sans que ce soit mentionné sur l’étiquette, car c’est un sujet très présent pour les viticulteurs, qui attendent que nous défendions leurs vins face à une éventuelle tromperie concurrentielle ».

Avis aussi aux restaurateurs sans scrupules qui proposent des effervescents au verre et des vins au pichet provenant d’Italie ou Espagne sans le préciser sur leurs cartes ni aux consommateurs et se font de bonnes marges, ils vont être contrôlés, s’ils refusent de changer leurs habitudes, ils devront s’attendre tôt où tard à une amende ! mais c’est surtout à vous amatrices et amateurs de nos vins d’exiger dans ce cas la transparence et préférer les vins de nos régions en y mettant le prix. Lorsque je consomme un vin au verre je demande toujours à être servie devant moi afin de vérifier la bouteille.

crédits photos:

Thomas Hertmann  Franceinfo France Télévision

www.hérault.gouv.fr  /   Stéphane Pocher pour France Bleue

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here