congrès International des Confréries bachiques à Porto

0
453

Le 52ème Congrès international de la F.I.C.B s’est déroulé le samedi 27 mai à Porto, avec en ouverture l’allocution de bienvenue du président de la République portugaise Marcello Rebelo de Sousa sur les médias et d’un message de Eduardo-Vitor Rodrigues, le maire de Vila Nova de Gaia présent à l’hôtel Hilton où le Congrès était basé.

Le président de la F.I.C.B., Alan Bryden, a ensuite souligné la joie des retrouvailles après une longue période troublée par la pandémie du COVID, pendant laquelle la fédération et ses membres ont néanmoins maintenu les liens et les initiatives. Chaleureux accueil des présidents de la Fédération Portugaise des Confréries Bachiques, Pedro Rego, et celui du comité d’organisation du Congrès, Albino Jorge de Sousa.

Alan Bryden a souhaité la bienvenue aux  230 participants venus de toute la planète « vins » et présenté le programme fantastique qui allait nous conduire dans les plus belles régions viticoles du Portugal, afin de découvrir des vignobles réputés, des hauts lieux de l’oenotourisme de ce pays, rencontrer des vignerons, des  célèbres œnologues et surtout de déguster des vins exceptionnels dans le Douro, le Vino Verde et l’Alentejo.

 

Les confréries bachiques portugaises ont largement contribué à ce riche programme et démontré leur vitalité au service des traditions et leur talent à promouvoir les vins de leur pays, pour info, le Portugal est le 4ème producteur européen et 8ème producteur mondial.

Ce fût un grand honneur pour moi, Commandeur de l’Ordre illustre des Chevaliers de Méduse (membre depuis plus de vingt cinq ans), de représenter mon Ordre bachique, la France, la Provence et plusieurs siècles de traditions puisque la création de notre Ordre remonte à l’époque du Roi Louis XIV et de sa Royale flotte maritime basée à Marseille. D’ailleurs le prochain Congrès sera organisé par notre Confrérie, en France, en Provence.

J’ai donc eu le privilège de participer à la transmission de la « bannière » que l’on m’a confié lors de la clôture du Congrès, que j’ai rapporté en France et remise à notre Grand Maître.

 

Quel est le but de la Fédération

La Fédération Internationale des Confréries Bachiques a été crée à Paris en 1964. Elle entretient des relations amicales avec toutes les confréries du monde.
Elle a pour mission de faire connaître et promouvoir les Confréries Bachiques qui, au niveau d’un pays, d’une région ou d’un terroir, assurent le maintien des traditions, la noblesse et la qualité du vin et diffusent les connaissances et les bonnes pratiques sur sa consommation et son association harmonieuse à la gastronomie ;

Le but est avant tout de mieux faire connaître les régions vitivinicoles et les vins  qui en sont issus, mais elle permet de favoriser les échanges amicaux d’information et d’expérience entre ses membres sur tous les continents producteurs.

Qu’est-ce qu’une Confrérie Bachique

Les confréries bachiques (de Bacchus, dieu grec du vin) sont des assemblées de professionnels et de grands connaisseurs de vin ayant pour objet la promotion des vins de leur région ou, plus généralement, du pays qu’elles représentent. Elles soutiennent la noblesse et la qualité du vin et perpétuent les traditions. On parle aussi de « confrérie vineuse » ou « confrérie œnologique ».

La plus ancienne confrérie connue en France est « l’Antico Cofrarie Sant-Andiu de la Galineiro » constituée en 1140 à Béziers.

Elles furent interdites à la révolution, restèrent longtemps dans l’oubli, c’est après la seconde guerre mondiale et dès l’apparition des AOC qu’elles se sont reformées ou crées. Il en existe plusieurs centaines actuellement à travers le monde, essentiellement dans les pays de tradition vitivinicole, mais également de plus en plus dans les nouveaux pays producteurs, car elles contribuent à la consolidation et à la promotion des traditions.

Les confréries des célèbres régions viticoles organisent des « Chapitres » certains sont dignes de Rabelais mais ces divers évènements restent conviviaux autour de la qualité et de la dégustation raisonnée du vin, ils sont notamment l’occasion de réunir leurs membres et d’en introniser de nouveaux. Leur vocabulaire s’inspire des traditions historiques, d’une caution spirituelle certainement transmises par les confréries religieuses médiévales depuis le XIIème siècle. Certaines ont un chant qui caractérise une région viticole.  Leurs dignitaires portent des costumes inspirés des robes de notables de la Renaissance, tenues différentes pour chaque confrérie. Leurs membres portent des insignes caractéristiques tels que des colliers et médailles. Toutes les confréries sont fières de transmettre les valeurs viticoles ancestrales de leur appellation.

www.winebrotherhoods.org

www.ordre-meduse.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here