Les vins d’altitude du Languedoc, en pleine révolution qualitative !

0
3642

 

Entre 300 et 600 mètres d’altitude, dans la Haute-Vallée de l’Orb et la Haute-Vallée de l’Aude, des vignerons produisent des vins méconnus qui pourtant ont une typicité qui les différencient des autres vins du Languedoc.
Plantés en altitude ces vignobles de montagne donnent des vins rouges rosés et blancs qui ne manquent pas d’originalité car les vignerons les élèvent avec passion et fierté.

Le Languedoc a connu, il y a une vingtaine d’années, une révolution qualitative impressionnante. Ici les cépages ne font pas autorité et ce n’est pas non plus le terroir qui détermine le style des vins, mais c’est le territoire.

Pour l’interprofession des vins du Languedoc, l’enjeu est stratégique : les IGP de territoire entrent dans la vaste segmentation de l’offre languedocienne et tentent de s’affirmer aux côtés des AOC, avec des monocépages et des assemblages exclusifs.

Haute Vallée de l’Orb

Le mont de l’Espinouse, le massif de Caroux et de l’Escandorgue dominent du haut de leurs 1000m cette longue vallée qui serpente au sud jusqu’à Roquebrun. Un climat méditerranéen tempéré caractérisé par des nuits fraîches en été qui donne aux vins une fraîcheur et un équilibre aromatique particuliers plus une géologie complexe avec 10 types de sols très différents dans un rayon de 15 km de ce coin des Cévennes, rien d’étonnant si les moines de Joncels  et de Villemagne ont été les premiers à planter la vigne dans cette vallée.

Une belle rencontre, celle de Vincent Bonnal du domaine de Pélissols à Bédarieux, vigneron marginal qui s’est imposé en quelques millésimes, avec une viticulture en biodynamie propre, les vins sont élégants, fins, avec peu de soufre, vraiment très réussis. Il nous confie « Mon père est né dans la chambre au-dessus de la cave, dans une famille très pauvre, j’ai d’abord tout voulu faire sauf de la viticulture ! ». Son entrée de gamme en rouge, Luna Novela (8 €) est merveilleuse de fruits croquants. Son blanc (12 €) est une splendeur de gourmandise dominée par les agrumes, assemblage de 70% Muscat et 30% Chardonnay. Contact :06 49 95 60 94 www.pelissols.com

Si j’ai trouvé le Chardonnay cuvée Topaze du Domaine de la Croix Ronde de François Pottier encore un peu marqué par le bois, j’ai préféré la cuvée Jade, avec un une attaque franche, des fleurs et des fruits, de la puissance et une finale beurrée. Les rouges sont gourmands, équilibrés et bien structurés. Excellente cuvée Améthyste (Syrah, Grenache, Cabernet Sauvignon et Carignan) avec des fruits rouges mûrs, des épices, une belle persistance, ainsi que la cuvée Tourmaline (Cabernet Sauvignon, Merlot, Syrah) élégante, dominée par le cassis. Tarif entre 11 et 15e. Contact : 04 67 95 35 05 www.croixronde.com

Dans la Haute-Vallée de l’Orb, la cave coopérative de Capimont à Hérépian joue un rôle essentiel dans la production, ses vins de cépage (collection Vallée des Arômes) qui raflent les médailles des concours,  se font connaître hors de la Vallée auprès des grandes tables étoilées. La bonne affaire n’est plus un secret, mais la cave maintient des tarifs très doux malgré la demande en hausse. En plus de la gamme de vins de cépages, entre 4 et 6 € la cave produit deux cuvées d’assemblage particulièrement réussies à moins de 10 € : Saint-André Tentation et Saint-André Séduction, cette dernière étant élevée en barriques.           Contact : 04 67 95 03 53 www.coteaux-capimont.com

Au Domaine Jouvet,  Gaël Jouvet vinifie des vins rouges harmonieux, généreux, avec beaucoup de pureté : tel 06 49 76 02 03, ainsi qu’Henri Cos du Mas de l’Ametlier chez lui c’est son Chardonnay Tentation très typique et original qui m’a le plus séduite : Contact : 04 67 23 18 46.

Enfin un splendide Viognier, cuvée Julie, à 6,80 e  aromatique, gourmand et très complexe, celui du domaine Carrière Audier . Contact : Jérôme et Max  Audier www.domaine-carriereaudier.com

 

Haute Vallée de l’Aude

Ce vignoble blotti au sud sur les contreforts des Pyrénées, est fermé à l’ouest par les monts de Chalabre et du Razès, à l’est les Corbières,  un paradis de la biodiversité entre 300 et 500m d’altitude, qui subit  des influences méditerranéennes et océaniques. L’altitude relativement élevée nécessite un choix de cépages à cycles courts, car les printemps sont tardifs et les automnes frais ce qui explique que la production de blancs est de 60% et la présence du cépage Pinot Noir.

Les blancs sont riches, aromatiques, avec de la vivacité et de l’originalité. J’ai aimé la cuvée « C’est toujours la première fois » du domaine La Martine de Michel Loison un assemblage de Chardonnay et Viognier www.louison.lamartine@orange.fr, puis la cuvée « Terre Forte » du Domaine du Moulin d’Alon, d’Alain Cavaillès, Chardonnay et Chenin, on retrouve de la rondeur, des fruits et des fleurs avec une agréable vivacité 06 86 86 20 06 www.alaincavailles.com . Autre belle découverte en bio, une cuvée « LAETIFICAT Bonum Vinum, Cor Hominis », un bouquet aromatique, de la matière tout en finesse, pour ce Chenin du Château Marco de Marc Leseney, que je vous invite à découvrir : marc.leseney@club-internet.fr 04 68 31 39 21

Les rouges nous ont réservé d’agréables surprises lors du déjeuner, d’abord la cuvée « Aigle Royal », un Pinot qui explose de fruité, framboises, groseilles, une bouche suave, intense et un soupçon épicé, avec des tanins enrobés. Second vin, le Domaine de l’Aigle un autre Pinot de Gérard Bertrand. Un vin très bourguignon, tendre, élégant, fruité aux tanins veloutés. Deux vins persistants en bouche. Ce vigneron est devenu le propriétaire de 325 hectares de vignes sur les plus beaux terroirs du Languedoc. Toutes ses propriétés sont des châteaux chargés d’histoire et très souvent primés. Gérard Bertrand est également le partenaire de 40 propriétaires vignerons en caves particulières et de 10 caves coopératives.

Ce réseau important permet de produire des vins d’appellation et des vins de cépage très représentatifs de ce que l’on peut obtenir du Languedoc et c’est ce qui explique la montée en qualité récente des vins de l’Aude. vins@gerard-bertrand.com 04 68 45 28 13

Pour les amatrices de vins charpentés, c’est un Merlot plutôt viril du Moulin Les Reinettes de Jacques Vandeuren et Solange Picard qui m’a surprise par ses fruits noirs, ses arômes de caramel et cacao, un vin à oublier en cave quelques années. Vendeuren.picard@orange.fr 04 68 31 14 14

J’ai apprécié la fraîcheur et le fruité gourmand du Pinot Noir de Delmas. Marlène Delmas 04 68 74 21 02 www.blanquette-delmas-bio.com. Le Cabernet Sauvignon du Domaine Borde-Longue n’avait rien à lui envier. Belle découverte en bio, le Pinot Noir de Jean Louis Denoit  de la Métairie d’Alon. Excellent vin,  www.jldenois.com 04 68 31 39 12 ainsi que le Pinot du Domaine le Moulin d’Alon d’Alain Cavaillès tout en finesse, marqué par le terroir. www.alaincavailles.com

Enfin, nous avons terminé notre visite en beauté au château d’Antugnac, où guidée dans la dégustation par la jeune œnologue du domaine, j’ai découvert des cuvées issues de  Chardonnay expressives, fruitées, puissantes, structurées et élégantes  avec un petit côté « Macônnais »  qui ont charmé mes délicates papilles féminines, surtout deux cuvées, le Limoux Las Gravas et le « Vieilles Vignes », d’un bon rapport qualité-prix en prime !

Contac : 09 67 22 32 06 www.collovrayterrier.com

Cette région est une éternelle invitation au partage, à la gourmandise, à la dégustation, rien ne vaut une rencontre avec les  vignerons chez eux,  pour écouter les histoires de ces vallées. Alors n’hésitez jamais à pousser la porte d’un caveau, ce sera toujours le début d’une belle découverte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here