Le Vin et l’Amour complices de toujours!

0
2976

Si vous pensez comme moi que la Saint-Valentin n’est qu’une  idée commerciale et que l’amour peut se célébrer toute l’année,  cette année encore,  je viens vous suggérer de vous faire plaisir en ouvrant un bon vin ce 14 février, tout  en vous prêtant au jeu de séduction d’une soirée romantique à la maison, improvisée ou pas!

 

Oui le vin est aphrodisiaque…et beaucoup plus encore!

Si le vin a eu de tout temps des vertus antalgiques, euphorisantes, aphrodisiaques, réconfortantes, anxiolytiques ou encore désinhibitrices, reste qu’il demeure, dans la mémoire de l’humanité, l’élixir qui s’est le plus prêté,  aux jeux de l’amour. Nous sommes toutes d’accord que c’est le moyen de séduction avéré, encore aujourd’hui, car si le vin ouvre la voie d’un érotisme plus audacieux, ce n’est pas par hasard!

Sachez que bu en très petite quantité, le vin fluidifie la membrane des cellules, il facilite les échanges et la libération des messagers chimiques.
C’est en tout cas ce que nous apprennent les docteurs Tran Ky et F. Drouard dans leur bouquin, malicieusement appelé : Les Aphrodisiaques (Éditions Artulen).

On prête au vin rouge la vertu d’activer le désir sexuelle des femmes à tous les âges!

Pourquoi un bon verre de vin rouge est-il tant apprécié lorsque l’on parle d’amour et de séduction? La raison principale, plus ou moins sous entendue, n’est-elle pas une belle nuit de folie en perspective ?

Des chercheurs italiens ont conclu que le niveau du désir sexuel était plus élevé chez les femmes qui sont des buveuses « modérées » de vin rouge, que les femmes qui préfèrent d’autres boissons alcoolisées ou encore celles qui ne boivent pas.

Une théorie a été mise en avant par l’équipe Italienne qui a conduite les recherches, elle conclut en précisant que seuls les composants  contenus dans les vins rouges (tanins, polyphénols, révestérols… ) améliorent les fonctions sexuelles en augmentant le flux sanguin dans les zones érogènes du corps féminin les plus sensibles et les plus sollicitées.

Vous avez été nombreuses à venir témoigner de vos nuits d’ivresses amoureuses.

Lorsque j’ai mis en ligne mon premier site, au début des années 2000 j’ai découvert en ouvrant ma FAC que l’une d’entre vous était venue un soir s’exprimer librement, nous révélant ce qu’elle avait découvert et qu’elle ressentait lorsqu’elle buvait un verre de Muscat Baumes-de-Venise avant et pendant ses ébats amoureux, insistant sur la douceur de ce nectar au pouvoir subtil de ses arômes et le goût qu’il laissait en bouche après un baiser. Cela avait déclenché un vrai phénomène de société! Vous devinez la suite… vous avez été nombreuses à venir nous parler de vos expériences coquines après vous être laissées séduire par un homme qui avait réussi à vous faire découvrir l’ivresse d’un (bon) vin associée à l’ivresse amoureuse. Celles qui n’avait jamais vécu ça, sont allées acheter du Muscat et ont vécu de grands moments d’extase qu’elles ont partagé sur mon site ce qui faisait grimper l’audience du site, la presse a relayé l’info, un grand pas en avant pour les femmes qui voulaient affirmer leur sexualité et leurs goûts pour le vin en se l’appropriant à leur manière. Vous pouvez vous aussi laisser votre commentaire à la fin de cet article!

Le  Champagne,  est-il toujours le complice des femmes ?

La magie liée au Champagne pousse l’audace encore plus loin : « Ce vin du bonheur a pour complices des molécules de béta-carboline, également issues du cerveau. Leur mission consiste à freiner les circuits inhibiteurs. Le désir se retrouve ainsi déchaîné, libre de se dépasser et de s’accomplir. La biologie de la passion est en réalité le résultat d’un concert harmonieux dont les artistes sont à la fois les hormones, la culture et la romance ». Louis XIV l’avait bien compris, il ne servait à la cour de Versailles que du Champagne aux femmes, prenant comme prétexte de faire briller leurs yeux. Dans un ouvrage de l’époque, il est même stipulé que le Roi Soleil, avait une vigne expérimentale dans la Marne entourée d’un grand mur, qu’il pratiquait de nombreuses expériences dont celle qui consistait à greffer des pavots importés d’Orient, sur les cépages Chardonnay. Pour se faire aimer des femmes, Casanova un autre grand séducteur les conviait à sabler le champagne ! Mais ce n’est pas tant aux effets physiologiques qu’il devait son succès, mais bien à l’univers érotique tout entier contenu dans ce breuvage !

Le vin et l’amour ont de tous temps entretenus des liens étroits.

Souvent décrits avec les mêmes mots, ces deux « ivresses des sens » se mêlent si bien dans notre imaginaire!

couple-st-valentin

 

Petit rappel sur l’origine mal connue de la Saint-Valentin

L’origine de la fête de la Saint-Valentin est assez mal connue, même si on sait qu’elle est célébrée depuis de très nombreuses années. Son histoire remonterait à la Rome Antique. Célébrée le 15 février, le jour du Printemps dans l’Antiquité, en l’honneur de Lupercus, dieu de la fertilité et de la fécondité, cette fête païenne est liée aux origines de la Rome antique. Saint-Valentin, avant d’être saint, était un prêtre romain du nom de Valentin vivant sous le règne de l’Empereur Claude II (IIIe siècle). A cette époque, Rome était engagée dans des campagnes militaires sanglantes et impopulaires. Claude II, également surnommé Claude le Cruel, ayant des difficultés à recruter des soldats pour rejoindre ses légions, décida d’interdire le mariage pensant que la raison pour laquelle les romains refusaient de combattre était leur attachement à leurs femmes et foyers respectifs. Malgré les ordres de l’Empereur, Saint-Valentin continua pourtant de célébrer des mariages. Lorsque Claude II apprit l’existence de ces mariages secrets, il le fit emprisonner. C’est pendant son séjour en prison qu’il fit la connaissance de la fille de son geôlier, une jeune fille aveugle à qui, dit-on, il redonna la vue et il adressa une lettre, avant d’être décapité, signé   « Ton Valentin »

 

Seul l’excès ritualisé, c’est-à-dire autour d’événements précis, festifs bien évidemment, peut procurer l’ivresse érotique recherchée, mais attention une consommation excessive peut avoir des effets inverses.

Bonne fête à tous les amoureux… et une dédicace spéciale aux Valentin et Valentine dont c’est aussi la fête aujourd’hui !

crédits photos: le Figaro / www.couple-romantique.fr / @moscatoismybf.trumblr.com  /  www.cadeau.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here