Osez les vins de nos îles

0
2245

Nous savons tous que la France est la référence mondiale des grands vins, mais ce que vous ignorez peut-être c’est que certains de nos vignerons ont apprivoisé nos cépages sur des îles de l’atlantique, de méditerranée, de l’océan indien  et du pacifique.

Lors de cette dégustation nous avons voyagé, nous avons surtout apprécié les qualités des vins rouges, blancs et rosés marqués par des influences maritimes selon les différents climats, sols et latitude.

  La France a la chance de posséder une palette de terroirs situés sur des îles.  Des mers et des océans forment des frontières naturelles, c’est la raison pour laquelle certaines de nos petites îles abritent des petits vignobles avec une seule appellation et notre plus grande île, la Corse de grandes étendues de vignes du nord au sud avec plusieurs appellations. Nous avons même un petit vignoble qui se développe sur une petite île au large du Médoc (l’île Margaux) dans l’estuaire de la Gironde et un vignoble unique sur un atoll de polynésie qui produit les vins  de Tahiti..

Pour filmer cette dégustation originale j’ai souhaité trouver un lieu magique symbolisant ces terroirs particuliers, c’est donc en compagnie des moines vignerons de l’Abbaye Saint Honorat sur leur île (de Lérins) face à la baie de Cannes que j’ai initié les papilles d’un petit groupe de dégustateurs. Le vignoble de Saint Honorat est aujourd’hui célèbre aux quatre coins du monde, cette solide réputation ils la doivent à leur travail rigoureux. Je reconnais qu’ils ont un terroir unique, des cépages sélectionnés, mais il y a un réel savoir-faire et une volonter de perfection. Depuis que leurs cuvées furent servies lors des repas du G20 à tous les chefs d’Etat celles-ci sont célèbres, belle reconnaissance pour ses moines vignerons, elles rivalisent sur les cartes des établissements étoilés avec nos plus grands crus.

Au départ ce n’était pas « gagné d’avance » car j’avais des exigences, il fallait d’abord convaincre les moines de m’accueillir sur l’île avec une dizaine de personnes, dès 10h du matin, leur faire accepter le thème de ma dégustation, accepter de la filmer, me laisser à disposition une des salles de la tour fortifiée pour déguster en paix dans des conditions optimales avec en fond sonore le bruit des vagues et des mouettes, puis avoir à mes côtés leur excellent œnologue Samuel Bouton. Mais voilà, Frère Marie-Pâques est un homme d’Eglise moderne tourné vers le futur, qui connaît les enjeux de la médiatisation qui valorise son vignoble, car il n’hésite pas à collaborer avec un attaché de presse réputé et surtout je pense qu’il aime les défis comme celui-ci.

Si les murs de pierres qui témoignent d’un passé monacale rude  pouvaient parler, ils raconteraient que c’est « religieusement » que nous avons débouché chaque vin dans cette salle chargée d’histoire, toujours debout sur les ruines de l’ancienne cuisine du monastère,  salle aménagée sobrement pour la circonstance, située face à la méditerranée, à l’étage de la tour fortifiée du Monastère.

Vers 13h c’est au restaurant de l’Abbaye  « La Tonnelle » une fourchette  au Michelin situé au bord de l’eau, sous les pins, avec une vue époustouflante sur l’île Sainte Marguerite  dans une ambiance décontractée autour du bien-être et de la sérénité que nous avons apprécié les cuvées exceptionnelles de l’Abbaye avec des accords mets et vins, lors d’un déjeuner d’inspiration méditerranéenne, concocté pour nous autour des produits de saison par le Chef Arnaud Ronxin en harmonie avec les arômes des crus du vignoble de Saint Honorat.

(Cogérance : Marc Dussoullier / Frère Marie Pâques)  voir les détails dans la rubrique escapade de mon site.

Après un petit tour sur l’île pour voir les vignes et le monastère, une visite à la boutique, nous avons repris le bateau de 18h.

Plusieurs îles possèdent des vignobles.  Situation et origines

Ile d’Oléron :La plus grande des îles françaises après la Corse avec ses 30 km de long sur 8 km de larg avec une superficie de 174 Km2. Le vignoble prospère remonte au 12ème siècle. Le climat est doux en hiver surtout au sud de l’île et rafraîchissant en été grâce aux influences océaniques. Oléron comme l’île de Ré « enserre » le Pertuis d’Antoche véritable petite mer intérieur qui se réchauffe facilement grâce aux effluves du Gulf Stream cela donne d’excellentes conditions climatiques.

On retrouve les origines de la vigne depuis les romains. De manière à protéger les vignes des vents forts et salés celles-ci sont traditionnellement conduites en vignes palissées basses, cela permet aussi un meilleur ensoleillement et une protection contre les maladies, ce système n’est utilisé que sur l’île d’Oléron, partout ailleurs les vignes sont palissées plus hautes.

Aujourd’hui, ils sont 50 vignerons regroupés en cave coopérative, les vignes sont implantées du nord au sud de l’île sur une grande diversité de terroirs ce qui donne une originalité aux vins. Les cépages Merlot, Cabernet Sauvignon, Colombard, Cabernet franc, Sauvignon, Chardonnay etc…sont les mêmes que sur l’île de Ré.

Ile de Ré: Pendant des siècles la vigne fût une des principales richesses économiques de l’île de Ré. Plate-forme de calcaire jurassique qui s’étend sur 30 km de long soit 85 Km2 au total, sur une petite largeur, balayée par les vents, c’est donc sur la partie orientale, la plus volumineuse que l’on trouve les vignes.

Là encore sous l’influence du Gulf Stream elle baigne dans la douceur Atlantique et offre un climat idéal pour la vigne. La Cave des vignerons est constituée du regroupement de plusieurs coopératives fondées à différentes époques. La production provient exclusivement des 650 de vignobles de l’île de Ré. Les vignerons sont tous adhérents à la cave, ils bénéficient des infrastructures modernes et équipement qui permettent de valoriser les vins. Ils savent tirer profit des aptitudes des différents terroirs de leur île.  Les cépages Merlot, Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc proviennent des sols caillouteux et minces, ils sont plus adaptés à la production de vins rouges, des vins de garde que nous avons dégusté. Les Chardonnay et Sauvignon donnent des vins blancs, ils conviennent à la production d’effervescents et au Cognac.

Ile Margaux : Domaine viticole méconnu au sein d’une île de 22 ha non loin de Margaux qui bénéficie d’une situation particulière de part son micro-climat. Ce vignoble est  géré par Lionel de Mecquenem. L’île Margaux est l’une des îles de l’estuaire de la Gironde, elle se situe dans le « Bras de Macau ». Comme toutes les îles de l’estuaire, sa formation résulte de l’accumulation d’alluvions d’origine fluviatile charriées par la Garonne et la Dordogne et de sables marins apportés par la marée montante. Ces sols constitués d’argiles bleues litées, de sable sont essentiellement couverts de vignes et d’arbres fruitiers qui couvrent à elles-seuls près de 14 hectares. Les vignes de l’île Margaux sont représentatives des cinq cépages du Médoc : ce sont le Merlot (47 % du vignoble de l’île), le Cabernet-Sauvignon (25 %), le Petit Verdot(12 %), le Malbec(10 %) et le Cabernet Franc (6 %) Même s’il ne pleut pas, les nappes phréatiques ne sont pas loin, le système de drainage naturel se fait avec les marées. Deux fois par vingt-quatre heures, l’eau monte et redescend. La plante pompe l’eau quand la nappe monte et le sable en dessous draine l’eau très vite vers les profondeurs.

Nous n’avons pas dégusté le vin de ce Domaine le jour de la dégustation car je n’ai jamais reçu le vin. Je tenais à faire découvrir ce vin que j’ai déjà dégusté et ce vignoble que j’ai découvert au printemps.

Ile de Porquerolles : Un petit morceau de paradis de 7 km de long et 3 km de large. La plus grande des trois îles connues sous le nom des « Iles d’Or » ou « Iles d’Hyères », face à la Presqu’île de Giens.  Porquerolles est entre toutes, remarquable par la transparence de ses eaux, la blancheur de ses plages et la beauté préservée de sa végétation. Des falaises du sud, quatre plaines descendent doucement vers le nord et les plages. Quatre plaines d’un sol sablonneux, schisteux et argileux, propice à la culture de la vigne. On y produit des vins, rosé, rouge et blanc, classés AOC Côtes de Provence issus des mêmes cépages de la Provence, mais qui subisent de belles influences qui par ces terroirs atypiques, l’insularité, l’air salin et près de 300 jours d’ensoleillement par an, se distinguent par leur caractère minéral, puissant, iodé. C’est au cœur de l’île que l’on trouve les 200 ha de vignobles. Les origines de la vigne remontent aux Grecs et aux romains. Il existe trois domaines viticoles de renom sur Porquerolles, installés dans les magnifiques plaines fertiles de l’île. Ce sont les vins du  Domaine de la Courtade que j’ai choisi de faire découvrir à mes dégustateurs car ils se démarquent complètement des traditionnels Côtes-de-Provence.

L’île des Embiez: En 950, les Victoriens décidèrent de créer des salins sur l’île des Embiez. La dernière récolte remonte en 1934 avec 818 tonnes, mais leur histoire ne s’arrête pas pour autant : désaffectés, les marais salants vont faire l’objet d’aménagements. L’île, dépourvue de sources permanentes, a longtemps été un pâturage salé accessible à gué depuis la presqu’île du petit Gaou. Longue de 1400m du nord au sud et 1200 m d’est en ouest son périmètre n’est que de 6 km.  Acquise par Paul Ricard en 1958, l’île des Embiez, proche de Bandol située à 12 minutes de bateau de Six- Four-les-Plages, sur la côte Varoise est un petit paradis de 95 hectares préservés. Fasciné par la beauté de ses plages sauvages et la nature environnante préservée, Paul Ricard l’a entièrement dédiée aux loisirs et au tourisme. Pas de voitures ni de plages aménagées, juste des sentiers pour découvrir calanques, vignes et pinèdes à pied, en vélo ou avec l’adorable petit train qui fait le tour de l’ile.  

 Celle-ci bénéficie de 10 hectares de vignes, déjà présentes lors de l’acquisition dont les vins seront répartis en deux appellations : AOP  et IGP. Soucieuse de préserver la tradition viticole établie sur l’ile depuis 1901, la famille Ricard a continué à exploiter ces vignes. Plantées sur un terrain argilo-calcaire et schisteux et constituées de cépages merlot,  cabernet sauvignon,  grenache,  cinsault, syrah pour les rouges et ugni-blanc, rolle, et le sauvignon pour les blancs, celles-ci produisent aujourd’hui quelques 38 000 bouteilles par an. Dans les 3 couleurs. Les vins sont très bien élaborés.

 Là encore les vins du Domaine de l’île des Embiez n’ont pas été dégustés donc pas filmés lors de cette dégustation car arrivés trop tard, mais je les avais mis à l’honneur lorsque j’animais ma « rubrique vins » dans l’émission La Cuisine d’à côté sur France 3. Le rosé est souvent médaillé

La Corse : Le vignoble corse s’étend tout autour du littoral de la Corse, il possède une énorme variété de sols, des terrains granitiques (sud et ouest), des schistes (est et nord), des alluvions sédimentaires au centre ainsi que des terres calcaires (nord et sud). Ce sont des terroirs méditerranéens baignés de soleil et de chaleur souvent tempérés par la mer toujours très proche. La viticulture débute en Corse dès le VIe siècle avant notre ère avec l’arrivée des Grecs, puis elle est développée plus intensivement par les Romains. Ce fut les ordres religieux qui redonnèrent au Moyen Âge une impulsion à la viticulture sur cette île. La superficie totale de production est de 7 180 ha dont 2 759 ha sont en AOC. Le vignoble corse est divisé en neuf appellations[.

Outre les cépages que l’on retrouve aussi sur le continent : grenache, cinsault, mourvèdre, carignan et syrah pour les rouges ; ugni blanc et muscat à petits grains en blanc ; quatre cépages sont considérés comme historiques : Nielluccio, sciaccarellu, vermentino et bianco gentile : ils expriment toutes les spécificités et l’originalité  de la viticulture corse. Le nielluccio a fait la renommée des vins de Patrimonio, au nord de la Corse. Le sciaccarellu quant à lui, est principalement implanté dans la région d’Ajaccio, de Balagne et de Sartène, mais il gagne aujourd’hui tout le vignoble. Il est probablement le cépage le plus original du vignoble. Cépage blanc très anecdotique sur le continent où il est appelé rolle, le vermentino produit en Corse des vins expressifs, aromatiques et gras. J’ai choisi un Muscat issu du cépage Muscat blanc à petits grains du nord de l’île de la cave Saint Antoine, et un rosé bio typique du domaine de Terraccia à Porto-Vecchio terroirs du sud de l’île.

Ile Saint Honorat : L’île Saint-Honorat est une des  îles de Lérins, situé en méditerranée au large de la baie de Cannes.  L’île, était connue par les Romains sous le nom de « Lerina », puis elle est inhabitée et infestée de serpents lorsque Honorat d’Arles accompagné de l’ermite Saint Caprais de Lérins y fonde le premier monastère autour de l’an 410. Selon la tradition, Honorat s’installe sur l’île avec l’intention de vivre comme un ermite, mais il est rejoint par des disciples qui constituent une communauté cénobitique autour de lui. Ainsi l’île de Lérins devient un « immense monastère » dès 427.

Les bâtiments actuels furent construits entre les XIe et XIVe siècles. Longtemps clunisienne, le monastère abrite aujourd’hui une communauté de moines cisterciens.

Les moines cultivent les vignes sur cette île depuis le moyen âge, donc 16 siècles de prière et de travail. Aujourd’hui, les vingt-cinq moines de l’abbaye de Lérins vivent selon la règle de Saint Benoît, et prolongent cette tradition en vivant de la culture de leurs vignes. Actuellement le vignoble de l’abbaye de Lérins s’étend sur huit hectares de vigne,  quatre sont dédiés au vin rouge et quatre au vin blanc. Le sol argilo-calcaire, limoneux et sablonneux est particulièrement riche en matière organique végétale. Les influences maritimes confèrent au vin sa singularité et sa typicité. Les vins sont produits à partir de la sélection rigoureuse des meilleurs cépages : pinot noir, chardonnay, mourvèdre. Le travail attentif des moines permet la production de trois grands crus : Saint Salonius, Saint Lambert, Saint Césaire qui sont reconnus comme crus d’exception par les professionnels et qui ont « bluffés » mes dégustateurs par leur complexité, leur richesse aromatique et l’étonnante persistance.

île de la Réunion : Le Chai de Cilaos est le plus haut vignoble de France. C’est aussi un vin de montagne et le vin des cyclones, il est obtenu dans des conditions extrêmes, avec un climat extrême sur une terre de volcans dans le cirque de Cilaos. L’été austral est à lui seul une série de perturbations. Le sol est volcanique, il offre un stock de matières organiques riches qui apportent l’originalité d’un terroir unique avec une certaine minéralité aux vins.

Les vignobles qui n’ont pour le moment que 3 cépages :Pinot, Malbec et Chenin produisent 50 000 bouteilles par an, ils sont situés à une altitude comprise entre 600 et 1300 mètres. Le plus haut vignoble de France! Un vrai terroir de montagnards à l’âme pugnace qui plantent courageusement la vigne au cœur des îlets de Cilaos ! Cette coopérative a été crée en 1992, fruit d’une volonté locale. Elle a obtenu en janvier 2004 la reconnaissance de son vignoble et sa production en appellation « Vin de Pays de Cilaos », récompense de plusieurs années de travail des producteurs aventuriers. Depuis le départ, le Chai de Cilaos, seul représentant de la filière vitivinicole sur l’île de la Réunion, a adopté une démarche de qualité qui s’est concrétisé depuis 2004 par l’élaboration du cahier des charges strictes que chacun respecte.

Ainsi la tradition viticole perdure à Cilaos depuis le XIXème siècle. Aujourd’hui la cave coopérative  est l’héritière du premier vignoble européen dans l’hémisphère sud.

Le vin de pays de Cilaos est commercialisé en bouteilles bordelaises tradition de 75 cl et 37.5 cl. On ne le trouve que sur l’île. La gamme comprend un vin blanc sec, un vin rosé, un vin rouge et un vin primeur « premier primeur français de l’année ». Il me semble qu’ils commercialisent un vin de Noël !

Je ne pouvais faire découvrir  ce vin le jour de la dégustation car je n’ai eu connaissance de ce vignboble qu’après mon reportage et que je n’ai pas trouvé le vin en métropole.

 

Atoll de Rangiroa  (Tahiti Polynésie française)

La création d’un vignoble à cet endroit a demandé de longues années de recherches préalables. Aucune production d’une telle ampleur n’avait été entreprise ni en Polynésie, ni de surcroît sur un atoll ! Le vin de Tahiti, est produit en plein cœur du Pacifique sud, dans l’archipel des Tuamotu, en Polynésie française. Situé à Rangiroa  considéré comme l’un des plus grands atolls au monde. On accède à ce vignoble par une route de corail bordée de cocotiers qui mène au domaine « Ampélidacées » où la vigne pousse à 100 m du lagon et à moins de 400 m du grand océan. Parvenir à faire du vin sous ces latitudes, développer la qualité de la production, tel est le défi que s’est lancé dans les années 90 Dominique Auroy, un homme d’affaires installé en Polynésie française depuis plus de quarante ans. Les premiers cépages ont été importés en 1992 ils ont subi les tests d’acclimatation et de sélection dans les principaux archipels de Polynésie. Pour cause de saisons peu marquées, c’est la taille qui va générer le cycle végétatif, provoquer un stress et permettre l’apparition de nouvelles pousses qui vont donner elles-mêmes du raisin.

Le domaine de Rangiroa produit un Blanc de Corail que nous avons dégusté, un Blanc sec (cépage Carignan rouge), un Blanc moelleux (cépage Italia) et un Rosé Nacarat qui a aussi fait partie de la dégustation (Issu de la vinification en assemblage des jus des raisins de Muscat de Hambourg avec du Carignan Rouge).

Ces vins ont complètement séduits les dégustateurs.

   scène de vendanges dans le vignoble sur l’atoll de Rangiroa à Tahiti    

                                                                

 

Contacts

Vous voulez découvrir ces vins, alors n’hésitez-pas à prendre contact avec les vignerons, les moines par exemple vendent leurs vins sur leur boutique en ligne comme les autres vignobles dégustés ici, les vins de Tahiti ont un distributeur en métropole et les vins Corse sont en grande surface.  N’oubliez-pas de vous recommander de FEMIVIN.

 

Île Saint Honorat  Abbaye de Lérins 

CS10040, 06414 Cannes cedex  tel. 04 92 99 54 00
info@abbayedelerins.com  www.abbayedelerins.com

Boutique en ligne
tel.04 92 99 54 30 fax. 04 92 99 54 41
boutique@abbayedelerins.com
lerina@abbayedelerins.com

Vins de Tahiti  de Dominique Auroy                                                                     

 BP 1417598701 Arue  e-mail  infotahiti@vindetahiti.pf  infos :www.vindetahiti.com

Distribution France : Tahiti Essentiels  à Sophia Antipolis www.tahitiessentiels.com  commercial@tahitiessentiels.com                                                                                                                                                                                                                                                                      

Vignerons de l’Ile de Ré 

17580 Le Bois Plage en Ré 
Tél. : 05 46 09 23 09 www.vigneronsiledere.com contact unire@wanadoo.fr 

 

Vignerons de l’île d’Oléron

SCA Viti-Oléron   Chai de Bonnemie – rte de St-Denis – 17310 St-Pierre d’Oléron Tel : 05 46 47 00 32  www.vigneronsoleron.com  Email : info@vigneronsoleron.com 

 

Ile de Porquerolles DOMAINE DE LA COURTADE

83400 HYÈRES – FRANCE
Tel 04 94 58 31 44   E-mail domaine@lacourtade.com 

 

Domaine de l’ïle Margaux  Mr Favarel   

33460 Margaux     Tél. 05 57 88 30 46 E-mail domaine@ilemargaux.com

Corse  du Nord :

Cave Saint Antoine 20240 Ghisonaccia   Tel : 04 95 56 61 00  www .cavesaintantoine.com Email :  cave@cavesaintantoine.com

Corse du Sud :

Domaine de Torraccia,  Lecci de Porto-Vecchio 20137    tél : 04 95 71 43 50 www.domaine-de-torraccia.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here