La France représente tout ce que les fanatiques religieux détestent, une bonne bouteille de vin partagée entre amis.

0
2697

Le commentaire d’un lecteur du “New York Times” fait le tour du monde. Il résume en quelques mots l’esprit français frappé en plein cœur par Daesh.

La France représente tout ce que les fanatiques religieux détestent au plus haut point : la joie de vivre sur terre d’une myriade de petites manières : une tasse de café et un croissant au beurre, de belles femmes libres de sourire en minijupe dans les rues, l’odeur du pain chaud (ou encore) une bouteille de vin partagé entre amis. Rapidement, le commentaire d’un lecteur du New York Times a fait le tour de la planète. Il se trouve après un article du quotidien américain sur les attentats de Paris du vendredi 13 novembre.:

« Nous savons que vous rirez de nouveau, que vous chanterez de nouveau, et ferez l’amour et crierez, car aimer la vie fait partie de votre essence ». Voici le texte ci-dessous en intégralité et en version originale. Enjoy !

VERBATIM :

“France embodies everything religious zealots everywhere hate: enjoyment of life here on earth in a myriad little ways: a fragrant cup of coffee and buttery croissant in the morning, beautiful women in short dresses smiling freely on the street, the smell of warm bread, a bottle of wine shared with friends, a dab of perfume, children paying in the Luxembourg Gardens, the right not to believe in any god, not to worry about calories, to flirt and smoke and enjoy sex outside of marriage, to take vacations, to read any book you want, to go to school for free, to play, to laugh, to argue, to make fun of prelates and politicians alike, to leave worrying about the afterlife to the dead.

No country does life on earth better than the French.

Paris, we love you. We cry for you. You are mourning tonight, and we with you. We know you will laugh again, and sing again, and make love, and heal, because loving life is your essence. The forces of darkness will ebb. They will lose. They always do.”

Source: Le Point et New York Times

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here