Ce « VIN »dredi testez le fromage dessert, idéal avec des Vouvray

1
2498

J’avais reçu un dossier de presse qui m’avait incité à oser servir ensemble sur la table à la fin du repas, les fromages et les desserts à associer avec des Vouvray bien choisi. Alors j’ai voulu tester l’idée, le samedi suivant il y avait des copains à la maison à midi, après le barbecue, j’ai naturellement posé un plateau de fruits et un plateau de fromages  au centre de la table, mélangé les deux dans la déco, une seule assiette par convive et trois vins, puis  j’ai expliqué le concept et la conversation s’est vite animée,  becs sucrés et becs salés chacun a picoré, ayant trouvé son bonheur.

POUR LE VIN : Cela tombait bien, j’avais en cave un Vouvray sec de quelques années, persistant et aromatique  du Domaine  Breussin d’Yves et Denis Breussin, un demi-sec 2007 suave, bien structuré aérien, et élégant de Jean Claude et Didier Aubert et un moelleux sublime et rarissime du Domaine Huet le Clos du Bourg 2009 première trie, exceptionnel, explosif en arômes comme j’aime.

LE PLATEAU DE FROMAGES : adapté à la saison et au vin, il peut se résumer à un seul superbe fromage affiné à point, mais comme nous étions nombreux et épicuriens, j’avais préféré en proposer plusieurs, tous les types, de vaches, brebis et chèvres.

LES PAINS : je me devais de proposer un assortiment de différents pains que j’ai mis dans une corbeille.

POUR LE DESSERT : il était à base de fruits de saison de fin d’été avec des pêches, des prunes, des brugnons, du melon, des cassis, kiwis, du raisin et des abricots . Des amis  avaient apporté une tarte aux poires, ainsi qu’une tarte au fromage frais et mangue pour jouer le jeu !  et une autre personne avait cuisiné des pommes rôties au four, c’était sympa de tout mettre sur la table et de mélanger les saveurs en bouche.

Pourquoi boire les Vouvray avec  les fromages ?

Parce que les belles histoires d’amour commencent par “il était une fois”. Celle des vins de Vouvray et des fromages  révèle  enfin les amours des vins blancs et des 400 fromages français, plus une bonne douzaine de leurs cousins européens dont nous ne saurions nous passer comme le Parmesan, le Gruyère suisse, le Gouda ou le Stilton, pouvaient s’épanouir.

Les quatre facettes du Vouvray

Ce que j’aime dans les Vouvray c’est la palette de vins blancs secs, demi-secs et moelleux mais aussi ses fines bulles, décliné du plus jeune au très vieux, boisé ou non, c’est l’une des rares appellations à pouvoir se prêter tout naturellement aux associations subtiles des vins et des innombrables types de fromages. Pâtes pressées, pâtes cuites, pâtes persillées, croûtes fleuries, croûtes lavées, pâtes dures ou très crémeuses, lait de vache, brebis ou chèvre, saveur toute en douceur ou très puissante, frais ou affiné, salé, amer, sucré, acide… tous les goûts sont dans les fromages ! Et on ne le sait pas toujours, ou personne n’y pense, mais pourtant à chacun de ces fromages convient un ou plusieurs vins de Vouvray.

Tout d’abord, comme toujours dans les accords mets et vins, on ne trouve que des pistes, à suivre ou à éviter. Ce sont des propositions, pas des obligations. Avec les bulles ce n’est pas facile, et pourtant je reconnais qu’ils se plaisent sur les pâtes crémeuses, notamment si on les relève d’une pointe de poivre.  Moi qui aime les demi-secs et les moelleux avec les fromages, ces vins de Loire qui me plaisent en apéritif, peuvent tout de même s’apprécier avec un fromage très gras et onctueux pourvu qu’il soit doté d’une bonne acidité.

Pour créer un “lien” entre le fromage et le vin on peut apporter un ingrédient supplémentaire, la noix et autres fruits secs mais aussi la pâte de coing, certains servent de la confiture, d’autres du chutney… Chacun peut jouer les “marieuses” mais pour réussir de belles et bonnes unions, il faut tenir compte de la saison des fromages, bien sûr, mais aussi du temps qu’il fait et des envies des convives : les fromages très forts ne plaisent pas à tous par temps de canicule, par exemple !

Situation et Terroir de Vouvray

Vouvray bénéficie d’une situation géologique et climatique exceptionnelle. A quelques kilomètres à l’est de Tours, région du Val de Loire classée patrimoine mondial par l’UNESCO, l’aire d’appellation Vouvray (plus de 2 000 ha, 160 vignerons) est à la limite entre influence océanique et influence continentale.

Les vins de l’appellation Vouvray sont produits à partir d’un cépage unique, le chenin, qui offre ici une de ses plus belles expressions.

www.vindevouvray.com

www.huet-echansonne.com

www.vouvray-breussin.com

www.aubertdidieretjeanclaude.com

1 commentaire

  1. je n’aurais jamais imaginé boire du Vouvray avec du fromage, pour moi ce vin n’a pas une grande réputation, c’est le vin de mes grands parents, alors si vousle dites, je vais essayer pour ne pas mourir idiot. Félicitation pour votre travail.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here