Saint-Peray, je suis tombée sous le charme de ses blancs.

2
4790

Des blancs sublimés par leurs terroirs ça existe, nous sommes dans l’appellation la plus au sud des Côtes-du-Rhône septentrionales, sur la rive droite du Rhône qu’il suffit de traverser à Valence pour passer en Ardèche ! C’est sur des coteaux, des terrasses et petits coteaux en pentes douces qui bénéficient d’un climat exceptionnel que se déploient les vignobles de Saint-Peray sur des sols argilo-calcaire et granitiques.

Le vignoble du village de Saint-Péray s’étend sur les terrasses étroites des deux versants de la vallée du Mialan. Invitée à la Foire au vin samedi dernier, j’ai pu me faire une opinion sur certaines cuvées, ce qui m’a permis de belles découvertes et sympathiques rencontres. Finalement je suis restée plusieurs jours dans cette Ardèche où l’on a l’impression que le temps s’écoule au rythme des moissons.

J’ai prolongé mon périple jusqu’à Boffres charmant petit village rural où l’un de mes amis, Jordi Casals collectionneur d’art et artiste faisait un buzz médiatique avec une incroyable exposition d’œuvres originales et photos inédites de Dali. La rencontre avec le maire monsieur Raymond Edmond passionné de vin ne s’est pas fait attendre. Et c’est en sa compagnie que j’ai rendu visite à plusieurs vignerons, les étoiles montantes de l’appellation Saint-Peray ne négligeant pas les plus célèbres, ceux qui l’ont valorisé depuis longtemps.

11 siècles d’histoire de ce vignoble

C’est au 10ème siècle après JC que les vignes furent léguées aux abbayes de Cluny et de Saint-Chaffre du Monastier. A cette époque les moines élaboraient un vin blanc moussant naturellement après une seconde fermentation en bouteille.  Un des premiers  négociants en vins de l’époque décida d’exploiter commercialement cette découverte en 1730. Ne rencontrant pas le succès escompté, il stoppa la vinification des vins effervescents de Saint-Péray pendant plusieurs décennies.

Ce n’est qu’au 19e siècle qu’un viticulteur relança la production et les ventes se mirent à progresser rapidement grâce aux quatorze négociants qui commercialisaient dès 1846 le vin mousseux du village de Saint-Peray, mais ce fût de courte de durée. En effet, après la destruction d’une partie du vignoble par le phylloxéra en 1874, certains négociants peux scrupuleux utilisèrent des cépages noirs à jus blanc pour pallier au manque de raisins blancs, détruisant ainsi la réputation de ce vin mousseux.

Pour lutter contre ces pratiques frauduleuses,  les producteurs instaurèrent  en 1908 un Syndicat de Défense Viticole des Grands Vins Blancs de Saint-Péray qui eu pour mission d’imposer l’usage exclusif des deux  cépages,  Marsanne et  Roussanne pour élaborer les vins effervescents. 25 ans plus tard, le 3 mars 1933 des règles édictées par le syndicat viticole de l’époque délimita l’aire de production des vins du village. Trois ans après naissait officiellement  l’AOC Saint-Péray pour garantir l’origine des vins de l’aire d’appellation délimitée. Les vins effervescents ont laissé la place à des superbes vins tranquilles (sans bulles) qui n’ont rien à envier à leurs voisins proches.

Ma visite a débuté chez Stéphan Chaboud, du Domaine Chaboud, son vignoble fût fondé en 1798 par un champenois qui rêvait de « champaniser » le vin de St Peray.

Stéphan est la 6ème génération. Il m’a reçu dans ses anciennes caves à double niveaux construites en 1736.

Tel 04 75 40 31 63  domaine.chabaud@wanadoo.fr

Découverte de ses 3  cuvées en appellation Saint-Peray

Mon grand coup de cœur est sa cuvée « Louis Alexandre » une cuvée généreuse mais élégante aux cépages Roussanne et Marsanne, d’un or limpide qui exhale au nez la finesse des fleurs, un soupçon de chèvrefeuille, la cire d’abeille, une pointe d’eucalyptus, alors qu’en bouche les arômes de fruits dominent, le litchi et la pêche blanche, puis après un peu d’oxygénation apparaissent le miel, les fruits secs,  la bouche généreuse est très persistance. Je le conseillerai sur des crustacés cuisinés en sauce.

Sa cuvée Marsanne est originale, on retrouve les arômes typiques du cépage, la fleur d’acacia, les épices douces et de la pâte de coing au nez avec des notes de fruits frais en bouche. La finale est acidulée et longue. Un vin à servir sur les fromages de brebis et de chèvres, et plats cuisinés à base de fromages.

Sa cuvée Roussanne va satisfaire les amatrices de ce cépage plus floral. Les notes sont acidulées, le narcisse, l’iris et l’aubépine dominent, au palais c’est plus délicat, la longueur en bouche persiste sur la pêche blanche. C’est équilibré et très fin. Osez les coquillages ou du caviar.

Le Domaine du tunnel

Puis j’ai poursuivi ma visite chez  Stéphane Robert au Domaine du Tunnel. Un jeune vigneron dynamique dont l’histoire est très différente. Voilà 18 ans qu’il s’est installé à Saint-Peray, qu’il a constitué son domaine en achetant des parcelles petit à petit. Aujourd’hui il possède 10 ha de vignes sur 5 communes. C’est dans sa boutique de vente de vin au cœur du village de Saint-Peray que je l’ai rencontré.

3 cuvées en appellation Saint-Peray :

Une cuvée « Prestige » issue d’un assemblage de Roussanne 20% et Marsanne 80% avec un élevage de 8 mois en barriques. J’ai aimé la rondeur et le gras de ce vin très aromatique. Abricot, cire d’abeilles et épices douces au nez et de la noisette, de l’amande et de la pomme cuite en bouche. Un vin aérien et subtil. Je l’ai imaginé sur des noix de Saint-Jacques ou un foie gras.

Son 100% Marsanne élevé en cuve est une explosion aromatique. Le cépage offre une multitude de notes de fruits et fleurs au nez avec la présence des épices douces en bouche, un peu de miel et des fruits secs. Belle longueur harmonieuse. C’est le compagnon de tous les mets à base de poissons.

Son 100% Roussanne est vinifié et élevé 50% en fûts (de 4 vins) et 50% en cuve inox, l’assemblage est étonnant, le vin est gourmand, en bouche avec ses arômes d’abricot mais au nez ce sont les fleurs d’aubépine, de narcisse et de chèvrefeuille cette pointe acidulée d’agrumes a marqué ma dégustation.  La finale est persistante. Idéal en apéritif.

La visite dans le caveau d’Alain Voge

Cette rencontre était indispensable. Ce vigneron est un incontournable de l’appellation. Ses vins sont connus dans le monde entier, les distinctions, médailles d’or et les super notes que lui attribuent les meilleurs critiques sont justifiées. Les  Saint-Peray que j’ai dégusté ont bien sûr séduit mes délicates papilles mais j’ai vraiment ét impressionnée par  sa cuvée « Fleur de Crussol » 2011, cuvée que j’ai redécouverte hier sur une dorade cuite au four et qui n’a fait que conforter mes attentes.

C’est vrai que le cépage Marsanne est encore plus étonnant lorsque les vieilles vignes ont 70 ans,  qu’il est élevé 16 mois dans des barriques de bois neuf. Pourtant ce vin est d’une élégance et d’une finesse incroyable même si la puissance le caractérise. Les tanins sont enrobés, il s’ouvre sur une explosion de fleurs au nez et une bouche suave et  riche qui s’ouvre sur une succession d’arômes qui tapissent le palais.

Sur la Foire aux vins, je me suis laissée guider par mon instinct!

Lors du salon j’ai pu découvrir les vins de Jacques Lemercier, mais j’ai en mémoire son Saint-Peray 2008 que j’avais dégusté il y a un an qui est une pure merveille, 90% Marsanne et 10% Roussanne il explose au nez avec ses arômes de poire et de mirabelle, la finale est époustouflante.

J’ai goûté sa cuvée traditionnelle, 90% de Marsanne et 10% de Roussanne plus acidulée, plus souple, fruitée, élevée en cuve, avec un bel équilibre et beaucoup de fraîcheur. Idéal sur des ris de veau.

Je vous recommande aussi le Domaine du Biguet de Jean-Louis Thiers j’aime sa cuvée « Terres Rouilles » qui est réussie, c’est un excellent vigneron. Tél. 04.75.40.49.44

Vigneron réputé comme exigeant, énergique et créatif, Jean-Luc Colombo est une personnalité incontournable de la Vallée du Rhône, sa cuvée « Belle de mai »100% Roussanne est présente sur les meilleurs cartes des sommeliers.

d’autres excellents Saint-Peray sont vinifiés par les « Vins de Vienne » .

Puis bien sûr les Saint-Peray de Chapoutier et Jaboulet sont très connus et célèbres eux aussi.

www.alain-voge.com

www.saint-peray.com et www.saint-peray.net

www.vinscolombo.fr

www.vinsdevienne.com

2 COMMENTAIRES

  1. L’un des événements emblématiques de la commune de Saint-Péray est sans aucun doute la fête des vins et son marché aux vins. Se déroulant lors du premier week-end de septembre, c’est un moment de convivialité où chacun peut se retrouver sous le chapiteau dressé à cet effet sur la place du village.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here