« Châteaux solidaires » Dix vignerons en quête de perfection

0
2450

 Ils ont partagé leurs ambitions, expérimenté la modernité, accepté les défis, se sont engagés dans un seul but, prouver qu’à Blaye on peut produire des grands vins.

Dix vignerons des Côtes de Bordeaux Blaye ont trouvé un moyen original de se démarquer des autres, dans le seul but de donner un vrai sens au slogan préféré des vignerons, assez  souvent galvaudé d’ailleurs « des vins d’un excellent rapport qualité-prix » ! Ici je peux vous assurer que l’union fait la force !  et le résultat dans le verre le prouve.

Invitée à m’imprégner de ce concept : « Châteaux Solidaires » j’ai sillonné avec Dominique Raymond leur dynamique président les vignes des dix châteaux situés sur les meilleurs terroirs de la rive droite de la Gironde en face du Médoc, proche de l’Estuaire. Il y avait longtemps que je n’étais pas revenue  voir cette  AOC BLAYE nouvellement rebaptisée « Côtes de Bordeaux Blaye ».  

Cette zone de vignobles a pour particularité un assemblage peu commun puisque le cépage Malbec est assemblé aux Merlot, Cabernet Sauvignon et Cabernet Franc.

Le Malbec cépage traditionnel de la rive droite était très populaire dans cette région bordelaise autrefois, puis il a été abandonné au profit du Merlot, on le redécouvre, il fait aujourd’hui partie intégrante des grands vins de cette appellation.

J’ai découvert lors de mes dégustations des vins très envoûtants et gourmands aux notes exotiques et épicées avec quelquefois un soupçon de tabac blond au nez, apportées par ce cépage.

« Châteaux solidaires » le nom à lui seul résume l’ambition de ces dix vignerons unis dans une même démarche de perfection. D’accord, ils sont dynamiques, vivent avec leur époque, mais il faut avoir une certaine ouverture d’esprit pour s’engager à dix dans ce type d’aventure et mettre en commun des vieilles traditions, des nouvelles pratiques et être à l’écoute des ambitions de chacun sans porter ombrage aux autres. Ils ont osé, se sont lancés et la preuve, c’est que ça marche !

Ici comme partout les terroirs sont très diversifiés, les divers cépages et l’âge des vignes de chacun des vignobles offrent une palette de complexité et une originalité que l’on retrouve dans la gamme, ce qui permet d’avoir des vins excellents abordables pour toutes les situations de consommation.

En résumé, ce que j’ai retenu de ces belles rencontres c’est cette union d’énergie et d’ambition positives,  associées au choix de leur président dont les ambitions pour cette associations sont nobles, il leur a fait passer le message qu’il faut aujourd’hui se donner les moyens de communiquer en s’ouvrant vers des cibles nouvelles celles des 25/40 ans mais aussi des femmes aussi bien en France qu’à l’étranger et de se projeter dans l’avenir et accepter la modernité, dans un réel soucis de progrès, ce qui est incontestablement un plus pour l’ensemble des domaines membres de l’association qui ne pourraient pas s’offrir une structure d’une telle qualité en étant seuls dans leur coin.

Le fonctionnement est simple mais rigoureux

L’association se limite à 10 vignobles choisis avec rigueur volontairement.

Derrière chaque château se cache un vigneron, un homme, un défi personnel.
Pourtant, ce défi personnel, c’est ensemble que tous les vignerons des « Châteaux Solidaires » le relèvent.

Chaque vigneron membre reste indépendant sur ses terres et chaque vin conserve son  identité personnelle sous son nom. Le but de l’association est de bénéficier en commun  des meilleurs outils de travail modernes et performants dans un chai commun qu’ils se partagent et bénéficier des conseils de professionnels de renoms pour conduire la production dans les meilleures conditions afin de donner naissance à des vins  « haut de gamme ».

Parce qu’un bon vin, c’est d’abord un bon raisin, les vignerons ont tout le temps de se consacrer à la bonne conduite de la vigne, en partageant leur savoir-faire et leurs expériences.

Chacun à un cahier des charges à respecter,  l’œnologue est là pour le conseiller, veiller à en assurer le bon déroulement. Dans cette unité de production on  accueille à tour de rôle  les vendanges, on pratique la vinification, puis ensuite les assemblages et l’élevage de chaque domaine, tout est planifié à l’avance et  bien séparé.

Les vins des vignerons qui sont issus de l’agriculture biologique sont vinifiés et élevés sur un lieu différent.

Volontairement le choix d’une harmonie dans le design des étiquettes s’est imposé pour se démarquer des autres et renforcer  la synergie du Logo représentant ce groupement de vignerons sous le Label de qualité « Châteaux Solidaires ».

Parce qu’au-delà du vin, il y a l’humain, les 10  partenaires de Châteaux Solidaires,  se sont donnés  la chance de vivre une expérience sincère et profitable au sens le plus large du terme !

 vous retrouverez les vins que j’ai dégusté, commentés dans la rubrique « DEGUSTATIONS ». Là, je vous confirme que le rapport qualité-prix est excellent, de plus vous pouvez commander une caisse panachée pour les goûter.

Ce délicieux séjour c’est terminé par la découverte de la citadelle de Blaye, de son histoire et son minuscule vignoble  ainsi qu’une balade « magique » sur le fleuve, un pique-nique sur un  bateau  où m’accompagnait Christelle l’une des vigneronnes membre de cette association. Je vous raconterai cette belle aventure prochainement dans ma rubrique « Escapades ».

Châteaux Solidaires

9, Le Piquet

à Cars  33392 Blaye

Tél. : (00 33) 5 57 42 13 15

Fax : (00 33) 5 57 42 84 92

une boutique en ligne sur leur site www.chateaux-solidaires.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here